rencontre anarchiste à Melbourne en

Le 3 mai 1986, rencontre anarchiste à Melbourne pour le centenaire du Premier mai.
En haut, de gauche à droite : Mira Seiichi (japon), deux inconnus, Peter Sheldon, et Joe Toscano.
En bas, de gauche à droite : Ha Ki Rak (Corée), Boris Franteschini, Amenda Cerroni, Bruno Vannini et Raphaele Turco.

Ephéméride Anarchiste

20 décembre

 

Le 20 décembre 1902, naissance de Miura SEIICHI, au Japon.
D'abord socialiste chrétien, il abandonne définitivement la religion en 1930, et rencontre Sanshiro Ishikawa qui lui fait découvrir l'anarchisme et surtout l'anarcho-syndicalisme. Il participe au journal "Kokusen". En 1939, lorsque le Japon devient fasciste, il s'exile en Chine, à Tsing-Tao, où il étudie l'histoire ancienne. Il rentre au Japon en décembre 1945. L'année suivante, à Tokyo, il participe à la création de la Fédération anarchiste Japonaise, et assume la responsabilité de la section internationale. Après la dissolution de Fédération en 1969, il publie un mensuel japonais, au nom fort sympathique : "Giyu Gin" (Le Libertaire). En 1986, il participe encore, à Melbourne en Australie, à la célébration du Centenaire du 1er mai.

 

 

fil chouette

 

anarchise bulgare

En-tête d'un numéro du 12 août 1922 de "
Anarchiste"

En décembre 1920, sortie à Kustendil (Bulgarie) du premier numéro du bimensuel "Anarchiste" , il remplace le "Réveil". Après trois numéros le journal se déplacera à Sofia où, sous la direction de Georges Getchev il sortira clandestinement.
Sous-titré " Organe de la Fédération des Anarchistes Communistes en Bulgarie" (en bulgare et français), il sera en fait le porte-parole des activistes groupés autour de Vassil Ikonomov. Ils revendiqueront dans ses pages leurs actes de "propagnande par le fait". Le journal poursuivra sa publication durant les années 1921-1922.