autocollant "Anarchie is vijheid

Autocollant néerlandais "Anarchie is vrÿheid"
(l'Anarchie c'est la Liberté)

Ephéméride Anarchiste

24 mars 

 

 

Le 24 mars 1894, mort d'Emile DIGEON.
Journaliste socialiste révolutionnaire, responsable de la "commune de Narbonne", libre penseur puis libertaire.
Il est né le 7 décembre 1822, dans l'Aude. Déporté avec son père en Afrique après le coup d'état de 1851, il s'évade, et reprend la lutte en France. Le 31 janvier 1871 il participe au "Comité de Salut Public" de Carcassonne. Le 12 mars, au club de la révolution de Narbonne, il déclare
:"La révolution, c'est la paix par l'abolition des armées permanentes, c'est la suppression des impôts pour le petit propriétaire et pour le journalier (...)".
A la nouvelle de l'insurrection parisienne, le peuple de Narbonne envahie l'Hôtel de ville le 24 mars, et distribue les armes. Digeon proclame la Commune de Narbonne. Elle durera jusqu'au 31 mars. Digeon organisera la lutte mais l'armée reprendra le dessus. Arrêté le 1er avril, il passe en jugement le 13 novembre, et sera acquitté.
En 1883, il se présente aux élections, à Narbonne, en tant que "candidat anarchiste"! Il collabore également au journal "L'insurgé", et est l'auteur du manifeste : "La Commune de Paris devant les anarchistes".(1885)
Il laisse ses mots dans son testament politique :
"Je regarde comme nuisible à l'Humanité tous les individus qui aspirent à gouverner les autres sous une forme quelconque et surtout ceux qui causent la misère des travailleurs en accaparant les richesses que ces derniers produisent". (...)

 

 

Le 24 mars 1926, naissance de Dario FO,

 

 

Le 24 mars 1952, mort de Willi JELINEK, au camp de Bautzen (ex-RDA, Allemagne de l'Est).
Militant anarcho-syndicaliste allemand.
Membre de "l'Union Générale des Travailleurs" et collaborateur de l'hebdomadaire "Proletarischer Zeitgeist" édité à Zwickau (Saxe) de 1922 à 1933. En mai 1945, il est un des six rescapés de "l'Union Générale des Travailleurs" de Zwickau (27 autres membres ayant été victimes de la Gestapo). Cette partie de l'Allemagne est alors sous le controle militaire russe (après la victoire de l'armée rouge sur les nazis), Jelinek tente de faire renaître l'organisation en contactant les abonnés du "Zeitgeist" (liste qu'il avait réussi à conserver). Mais les autorités russes s'emploient alors à rassembler sous le nom de "SED" (Parti Socialiste Unifié) les forces de gauches pour en faire un grand parti à leurs bottes. Elu par les ouvriers comme Président du Conseil d'entreprise de l'usine où il travaille, Jelinek est également membre du syndicat FDGB, mais dès lors qu'il s'emploie à dénoncer les manoeuvres des communistes et la dictature du prolétariat "Là où on obéit, il y a des chefs qui commandent", il devient l'ennemi à abattre.
Le 10 novembre 1948, il est arrêté avec sa femme et son gendre, ils seront interrogés sur ses liens avec le compagnon Willy Huppertz de Mulheim (à qui Jelinek avait transmis la liste des abonnés du "Zeitgeist"). Transféré dans l'ancien camp nazi de Sachsenhausen où sont alors internés les opposants au régime communiste, il sera rejoint par de nombreux anarchistes arrêtés fin novembre 1948 et au printemps 1949. Mais en raison de son activité clandestine à l'intérieur du camp (il avait réussi à grouper des compagnons), il est transféré au camp de Bautzen, les conditions y sont très dures et donneront lieu en mars 1950 à des révoltes désespérées. Il parviendra pourtant à faire passer des informations en Allemagne de l'Ouest sur les conditions misérables des milliers de détenus. Le 20 mars 1952, il était pourtant encore en bonne santé lors d'une visite de sa fille, mais il meurt 4 jours plus tard dans des circonstances inconnues.


(Cette biographie est extraite d'un article de Jean Barrué sur "L'anarchisme en Allemagne de l'Est" dans la revue "Iztok" n°2 de septembre 1980, consultable sur le site la-presse-anarchiste (voir liens).

 

 

Le 24 mars 1794, mort d'Anacharsis CLOOTZ

 

Le 24 mars 1834, naissance de William MORRIS

 

Le 24 mars 1867, naissance d'Henri MORAY

 

Le 24 mars 1878, naissance de Charles BENOIT

 

Le 24 mars 1905, naissance de Léo CAMPION

 

 

  

 

Le 24 mars 1924, à Barcelone, la police opère un coup de filet contre les activistes anarchistes du groupe "Los Solidarios"; Gregorio SUBERVIELA qui tente de s'échapper tombe sous les balles des policiers ainsi que Marcelino del CAMPO qui est tué après avoir mortellement blessé plusieurs policiers. Les frères Ceferino et Aurelio FERNANDEZ ainsi qu'Adolfo BALLANO, sont arrêtés sans avoir eu le temps de faire usage de leurs armes. Quant à Gregorio JOVER, arrêté et conduit au commissariat, il s'en évade en trompant la vigilance de ses gardiens et en sautant par une fenêtre. Domingo ASCASO, parvient aussi à s'échapper (du 4e étage de son logement) après avoir tenu en respect les policiers venus l'arrêter.

 

 

fil chouette

 

journal chilien accion directa

En-tête du numéro 35 de mars 1926 (doc. Cira de Lausanne)

En mars 1926, à Santiago du Chili, sortie du numéro 35 du journal mensuel "accion directa" (action directe). Organe de l'Union locale de l'I.W.W (chilienne) adhérente à l'AIT.
Au sommet de la ronde des peuples l'Education puis l'Organisation et l'Emancipation.