brochure "Le Congrès antiparlementaire de 1900"

Couverture d'une brochure des "Temps Nouveaux"
"Rapport du Congrès Antiparlementaire International de 1900"

Ephéméride Anarchiste

5 juillet 

° carl einstein en 39

Portrait de Carl Einstein et photo de lui en 1939

Le 5 juillet 1940, mort de Carl EINSTEIN, à Betharram (Pyrénées Atlantiques).
Poète, écrivain, historien d'art et combattant anarchiste.
Juif allemand, il naît le 26 avril 1885 à Neuwied (Allemagne). En 1918, il prend part à la révolution spartakiste. Passionné par l'art, il fréquente les milieux artistiques et devient un représentant du mouvement expressionniste en Allemagne, où il fait découvrir Picasso, le cubisme, mais aussi l'art africain. Son oeuvre "L'Art du 20e siècle" publiée en 1926, révolutionne la façon d'aborder la peinture et les Arts Plastiques.
En 1928, il s'installe en France et fonde avec Georges Bataille et Michel Leiris la revue "Documents". Epris de liberté et profondément révolté, en 1936, il part en Espagne, avec d'autres compatriotes comme Helmut Rudiger combattre dans les rangs de la C.N.T anarchiste. Il s'intègre au sein du Groupe international de la Colonne Durruti, mais il est blessé durant les combats. Il est à Barcelone, le 22 novembre 1936, pour prononcer l'oraison funèbre de Durruti.
La guerre terminée, il passe les Pyrénées et se retrouve interné dans les camps du sud de la France avec les combattants antifascistes et la population espagnole fuyant les exactions des troupes franquistes. En 1940, sans illusions sur ce qui l'attend s'il tombe aux mains des nazis, il se donne la mort en se jettant dans le Gave de Pau. Une stèle dans le cimetière de Boel-Bezing (Pyrénées Atlantiques) rappelle son combat pour la liberté.
"Où que pénètre la Colonne, on collectivise. La terre est donnée à la communauté, les prolétaires agricoles, d'esclaves des caciques qu'ils étaient, se métamorphosent en hommes libres. On passe du féodalisme agraire au libre communisme."
Extrait de l'oraison à Durruti.
Lire sa biographie écrite par Liliane Meffre (publiée en 2002): Carl Einstein,1885-1940. Itinéraires d'une pensée moderne.

 

 

fil chouette

 

journal le communiste libertaire

En-tête du premier numéro

En juillet 1881, à Corning, Iowa (USA), sortie du premier numéro du mensuel "Le Communiste-Libertaire" Organe de la Communauté icarienne, il fait suite à "La Jeune Icarie" (édité depuis le 1er mai 1878). Journal des dissidents, il est rédigé par Emile Péron et est imprimé sur les presses de l'anarchiste croyant Jules Leroux. Il disparaitra après seulement quelques numéros, mais peut-être considéré comme une ramification libertaire de la communauté fondée par Etienne Cabet.
Epigraphe: "De chacun selon ses forces - A chacun selon ses besoins."

 

 

 fil yeux

 

En juillet 1890, à Gracia (Barcelone), constitution d'un groupe anarchiste-communiste "Los Hijos del Mundo" (Les Fils du Monde).