CP citation de Brecht

Carte postale du réseau "No Pasaran"
Citation de Bertolt Brecht : "Qu'est-ce qui est le plus moral :
créer une banque ou l'attaquer ?"

Ephéméride Anarchiste

4 juillet

Leda Rafanelli

Leda Rafanelli

Le 4 juillet 1880, naissance de Leda RAFANELLI, dite la "Gitane anarchiste" à Pistoia (Toscane, Italie).
Militante et propagandiste anarchiste individualiste, féministe, antimilitariste, et aussi écrivaine.
Elle s'intéresse très jeune à la question sociale. En 1903, elle est à Alexandrie, en Egypte. Se passionnant pour l'islam, elle se convertie et apprend l'arabe. Elle y fait la connaissance d'un jeune anarchiste toscan Luigi Polli qu'elle épousera. De retour en Italie, elle créée à Florence, avec Luigi, une maison d'édition et collabore à : "La Blouse" (1906-1910); "La Donna Libertaria" (Parme, 1912-1913). En 1907, elle rencontre le typographe anarchiste individualiste Giuseppe Monanni avec qui elle va désormais vivre à Milan. En 1908, elle fait partie avec Ettore Molinari et Nella Giacomelli du comité de rédaction de "La Protesta umana" (1906-1909), et poursuit sa collaboration aux publications libertaires : "Il Pensiero" de Pietro Gori et Luigi Fabbri; "Il Libertario"; "Grido della folla"; "Volontà"; etc. Elle crée ensuite, avec son compagnon, une revue de littérature anarchiste individualiste "Vir" puis "La Sciarpa nera", et s'investit dans la création d'une nouvelle maison d'édition. En 1910, elle donne naissance à un fils, Marsilio. Durant la guerre, fidèle à l'antimilitarisme, elle s'oppose aux interventionnistes. Parallèlement à son action de propagandiste, elle construit une oeuvre d'écrivaine et de poète. Mais avec l'arrivée de Mussolini (avec qui elle était amie quand celui-ci était encore un socialiste révolutionnaire) toute propagande anarchiste et travail éditorial devient très difficile. Le 7 février 1923, sa maison d'édition est perquisitionnée et la revue "Pagine Libertarie" est supprimée. Leda est arrêtée avec Monanni et d'autres compagnons comme Carlo Molaschi, Fioravante Meniconi, etc. La maison d'édition "Casa Editrice Monanni" s'arrêtera en 1933. Vers la fin de sa vie, Leda donne des cours d'arabe et collabore à "Umanità Nova".
Elle est l'auteure, sous divers pseudonymes, de nombreux romans : "L'eroe della folla"(1910); "Seme nuvo"; "Donne e femmine"; "Verso la Siberia"; "L'Oasi"; etc.
Elle est morte à Gênes, le 13 septembre 1971.

 

 

Le 4 juillet 1866, naissance de Marius MONFRAY

 

Le 4 juillet 1905, mort d'Elisée RECLUS

 

Le 4 juillet 1906, naissance d'Emidio SANTANA

 

 

 

fil chouette

 

freie arbeiter stimme

En-tête du journal

Le 4 juillet 1890, sortie à New York du premier numéro du journal en yiddish "Freie Arbeiter Stimme". Le journal créé par l'anarchiste juif ukrainien Mark Mratchny, comptera de nombreux collaborateurs comme le poète David Edelstadt. Il aura une durée de vie exceptionnelle pour un journal puisqu'il a été publié jusqu'en 1977. Au sommet de sa popularité, il atteindra le tirage de 12 000 exemplaires.

 

 

fil yeux

 

pouget le sabotagecat black

Le Sabotage de Pouget (en anglais)
préfacé par Arturo Giovannitti.

Le 4 juillet 1910, aux U.S.A, le journal "Solidarity" porte voix de l'I.W.W aborde le thème du "sabotage" cher à Emile Pouget, à propos d'une grève de 600 ouvriers tailleurs qui obtiennent satisfaction à la plupart de leurs revendications grâce à la solidarité et à l'emploi du sabotage.

 

 

 fil yeux

 

Compte Rendu du Congrès de Bologne de l'UCAI

Couverture du Compte Rendu du "Congrès de Bologne de l'Union Communiste Anarchiste Italienne"
Publié en castillan par l'édition "Argonauta" à Buenos Aires

 

Du 1er au 4 juillet 1920, à Bologne (Italie) se tient le 2ème congrès de "l'Unione Communista Anarchica d'Italiana". Sous l'influence de Malatesta celle-ci abandonne la référence au communisme (dénaturé par les Bolcheviques) et prend le nom "d'Unione Anarchica Italiana" (U.A.I). Les délégués, représentant près de sept cents groupes anarchistes, débattent sur les "Conseils d'usine", le "front unique" et l'adhésion aux syndicats.
La déclaration de principes est rédigée par Ericco Malatesta :

"Nous voulons abolir radicalement la domination et l'exploitation de l'homme par l'homme; nous voulons que les hommes unis fraternellement par une solidarité conscience et volontaire, coopèrent spontanément pour le bien-être de tous, nous voulons que la société se constitue de manière à ce qu'elle puisse fournir à tous les êtres humains les moyens d'atteindre le bien-être matériel et le plus haut développement moral; nous voulons pour tous : Pain, Liberté, Amour, et Science.
Pour atteindre ce but ultime nous voulons que les moyens de production soient accessibles à tous et qu'aucun homme ou groupe d'hommes ne puisse forcer les autres à se soumettre à leur volonté, ou à exercer leur influence autrement que par la force de la raison ou de l'exemple.
Pour cela : expropriation des terres et des détenteurs du capital au profit de tous et l'abolition du gouvernement.
Avant que cela ne se réalise faisons une propagande pour l'idéal, organisons les forces populaires, luttons constament de manières pacifiques ou violentes, selon les circonstances, contre le gouvernement et contre les propriétaires pour conquérir plus de liberté et de bien-être pour tous.
"

 

 

 fil bombe

 

Le 4 juillet 1937, au Portugal, l'anarcho-syndicaliste Emidio SANTANA, tente sans succès de tuer le dictateur portugais Salazar. Arrêté, et condamné pour son acte, Emidio purgera 14 années de prison.