almanaque de Tierra y libertad

Almanaque de "Tierra y Libertad" pour 1921

Ephéméride Anarchiste

19 août 

 

Joan Montseny

Joan Montseny

Le 19 août 1864, naissance de Joan MONTSENY I CARRET, dit Federico URALES, à Reus, Catalogne.
Pédagogue, propagandiste et théoricien de l'anarchisme espagnol.
Il naît dans une famille modeste. Ouvrier tonnelier, il commence à militer à 21 ans, dans les rangs du parti socialiste et devient secrétaire de la section des ouvriers tonneliers, au sein de la fédération régionale catalane. Militant actif, il organise en 1887 des manifestations de protestations contre l'exécution des anarchistes de Chicago. En 1888, il est nommé secrétaire de la Fédération Nationale des ouvriers tonneliers. Après avoir lu une conférence de Teresa Mañé (Soledad Gustavo) "Les dimanches de la Libre-Pensée" il fait sa connaissance puis se marie avec elle. Tous deux évoluent ensemble vers l'anarchisme. Teresa est alors une des premières institutrices laïques d'Espagne, elle quitte son école de Vilanova i Geltrú, pour exercer avec Joan à Reus. Mais après l'attentat de juin 1896, et la répression anti-anarchiste qui s'ensuit, ils sont contraints de fermer l'école. Joan Montseny est arrêté avec des centaines de militants; ils sont emprisonnés et torturés dans le fort militaire de Montjuich, à Barcelone.
Après un an de prison, il est expulsé d'Espagne. Il s'exile alors quelques mois en Angleterre, puis rentre clandestinement en Espagne où, sous le nom de Federico Urales, il fait paraître, à Madrid, en 1898, "La Revista Blanca" (dont le supplément prendra à partir de 1900 le nom de "Tierra y Libertad"). Il obtient ensuite la révision de son procès et est amnistié, mais cesse la parution de "la Revista Blanca" en 1905. Il se consacre alors à l'agriculture, au journalisme, à l'écriture de livres et de pièces de théâtre. Signataire d'un manifeste en faveur des alliés durant la guerre (14-18), il relance, en 1923, avec Teresa et sa fille Federica Montseny "la Revista Blanca" et publie ensuite les célèbres petits romans "La Novela Ideal"(1925), "La Novela libre"(1929), puis "El Luchador"(1931). Déjà âgé lorsqu'éclate la révolution en juillet 1936, il suit, dans l'ombre de sa fille, la fin tragique de cet immense espoir. Interné dans différents camps de concentration français, il meurt à Salon, le 12 mars 1942.

 

Pierre Jules Ruff

Pierre Jules Ruff
à la prison de la Santé

Le 19 août 1877, naissance de Pierre Jules RUFF, à Alger.
Militant anarchiste et antimilitariste.
Issu d'une famille bourgeoise juive, il obtient une licence de mathématique, mais il rompt avec son milieu pour militer au sein du mouvement anarchiste. Antimilitariste convaincu, il subit de nombreuses condamnations. Le 14 septembre 1907, il est jugé par la cour d'Assises de la Seine et écope de 3 ans de prison pour "provocation à la désobéissance et au meurtre adressée à des militaires" En 1911, il est signalé comme membre de la "Fédération Communiste Anarchiste "et gérant de la revue "le mouvement anarchiste". Arrêté avec Louis Lecoin, il est condamné en novembre 1912 à cinq ans de réclusion pour "provocation au meurtre, à l'incendie et au pillage". Il est libéré en novembre 1916, mais c'est pour être arrêté un mois plus tard avec Lecoin pour la distribution d'un tract pacifiste "Imposons la paix!". En octobre 1917, il est encore condamné à 15 mois de prison pour sa participation à la sortie, le 15 juin 1917, d'un numéro clandestin du "Libertaire". Après guerre, il devient correcteur d'imprimerie, mais en 1930 effectue encore 6 mois de prison pour un délit de presse. En avril 1936, il prend part au congrès de "l'Union Anarchiste" où il est élu membre de la commission administrative. En 1942 (durant l'occupation allemande), le fait d'avoir exprimé ouvertement ses opinions et son passé de militant lui vaut d'être arrêté puis déporté en Allemagne, au Camp de Neuengamme d'où il ne reviendra pas (il aurait été envoyé au four crématoire la veille de l'entrée des Américains).

 

Le 19 août 1897, naissance de Cesare ZACCARIA

 

Le 19 août 1921, mort de Georges DARIEN

 

Le 19 août 2000, mort de Luce FABBRI

 

 

fil chouette 

Journal "La Solidaridad" de Seville 

En-tête du numéro 3 du 2 septembre 1888

Le 19 août 1888, à Séville (Andalousie) rééditon de l'hebdomadaire "La Solidaridad" par Ricardo Mella (bien qu'officiellement figure le nom de Mariano Calleja). Cette publication sera, selon Max Nettlau, un des derniers remparts de l'anarcho-collectivisme en Espagne.
Le 12 janvier 1889 paraîtra l'article de Mella "La Anarquía no admite adjetivos" (l'Anarchie n'a pas besoin d'adjectif).

Le numéro 59 en date du 17 novembre 1889 sera probablement le dernier de ce journal.




fil chouette

 

journal "Choses d'Espagne" n° 1

En-tête de cet unique numéro du 19 août 1936

Le 19 août 1936, à Paris, sortie d'un supplément de "La Revue Anarchiste" intitulé "Choses d'Espagne" pour prendre position à la suite du déclenchement de la Révolution en Espagne "Notre choix est fait". "Déclarations - Les "Individualistes d'action" de la Revue Anarchiste et les Événements espagnols". A noter que F. Fortin un des fondateur de "La Revue Anarchiste" partira à Barcelone et s'engagera dans le groupe international de la colonne Durruti.