assiette rébus antimilitariste

"Assiette avec rébus antimilitariste"
En haut : militaires de Russie, d'Autriche, de Prusse, d'Italie, et de France, sur leurs frontières.
Rébus: une laie, un puit, une anse avec des armes, (sacs de) son, hune (de bateau), des ruines, (lettre) U avec un nid, un verre et une selle.

solution du rébus : les puissances armées sont une ruine universelle

Ephéméride Anarchiste

9 mai 

 

Robert Jospin

Robert Jospin

Le 9 mai 1990, mort de Robert JOSPIN.
Militant socialiste, mais aussi pacifiste et libertaire.
Il est né le 9 juin 1899 à St Quentin, Aisne. Issue d'une famille protestante, il est tenté dans sa jeunesse par la religion. Il adhère en 1924 au parti socialiste S.F.I.O. Profondément marqué par la guerre de 14-18 il devient pacifiste intégral. Orateur de talent, il tentera de faire partager son idéal lors de tournées de conférences en tant que secrétaire de la ligue Internationale des combattants de la paix, et ce jusqu'en 1939. En 1942 il subit une courte arrestation pour avoir aidé des résistants, mais il a en même temps une position ambiguë envers le régime de Vichy, qui le nomme conseillé municipal de Meudon début 1944. Il devient ensuite responsable d'un établissement au service de l'enfance délinquante. Exclu du Parti Socialiste à la Libération, il le réintégrera en 1955, mais le quittera 10 ans plus tard, pour rejoindre "l'Union Pacifiste".
Sa rencontre avec Victor Méric et Roger Monclin dans les années 20, l'amènera à collaborer à la presse libertaire: "La Patrie Humaine", "Le Libertaire", "Le Réfractaire", etc.
Bernard Baissat, cinéaste libertaire, lui a consacré un film, réalisé peu de temps avant sa mort.
Robert Jospin et sa compagne Mireille étaient par ailleurs les parents d'un certain politicien "Va t'en guerre"(Kosovo) nommé Lionel Jospin.

"Je suis pacifiste, plus que d'instinct, de réflexion, plus que de réflexion, d'expérience, et ce pacifisme là est comme un roc que les flots de la sottise pourront battre inlassablement sans jamais l'ébranler."

 

 

Le 9 mai 1899, naissance de Marcel WULLENS à Esquelbecq (Nord).
Militant libertaire et syndicaliste.
Avec son frère Maurice, instituteur et anarchiste comme lui, il collabore à la revue "Les Humbles" (dirigée par Maurice), ainsi qu'au journal "L'Insurgé". En 1925, les deux frères signèrent une protestation adressée à l'Union Soviétique pour obtenir la libération de Nicolas LAZAREVITCH emprisonné depuis 1924 en URSS. Mais subitement Maurice retira sa signature, et soutint les positions bolchéviques, rompant avec son frère et avec l'anarchisme. Marcel, quant à lui, restera fidèle aux libertaires, et participera encore à la revue "La Révolution Prolétarienne" (syndicalisme révolutionnaire). Il mourra le 7 avril 1928, de la tuberculose.

 

Madeleine Lamberet

Madeleine Lamberet

Le 9 mai 1999, mort de Madeleine LAMBERET.
Artiste peintre et dessinatrice anarchiste.
Elle est née en 1907, à Paris dans une famille de libres penseurs. Très jeune, elle se passionne pour le dessin et la peinture et sera élève à l'Ecole des Arts décoratifs. A partir de 1929 elle expose ses toiles au Salon d'Automne aux côtés de celles de Picasso et de Bonnard. En 1934 elle sera gratifiée de la moitié du prix Blumenthal. En 1936 lorsqu'éclate la révolution en Espagne, elle est en Andorre avec ses parents et sa soeur Renée (qui deviendra militante et historienne anarchiste). Avec sa soeur elle parvient à rentrer en Espagne à la Seu d'Urgell, mais n'ayant pas de papiers, elles ne peuvent rejoindre Barcelone. Ce n'est qu'en août 1937 qu'elle y parvient. En contact avec Bernardo Pou (qui était secrétaire pour la propagande de la CNT et qui deviendra le compagnon de Renée) elle effectue à la "Casa CNT" siège de l'organisation, toute une série de portraits de miliciens. C'est également en Espagne qu'elle rencontrera son futur compagnon le militant Bulgare Georges Grigorov (Balkanski).
En France, durant la période de l'occupation, ses talents de graveur permettront à des compagnons de survivre dans la clandestinité. Alors que sa soeur Renée préside la "Commission d'Aide aux Antifascistes Bulgares", elle se rend en Bulgarie pour reprendre contact avec Grigorov. Celui-ci, traqué par les communistes, parviendra à s'enfuir et à la rejoindre à Paris où ils vivront et militeront ensemble.
L'association des "Amis de Madeleine Lamberet" a organisé, avec le soutien du syndicat de la CNT-AIT, une exposition de ses dessins réalisés durant la Révolution espagnole, en 1998, à "l'Espace Louise Michel" 42 ter rue des Cascades à Paris 20e
.

 

Le 9 mai 1878, naissance de Néno VASCO

 

Le 9 mai 1866, naissance de David EDELSTAT

 

Le 9 mai 1938, mort de Fabio LUZ

 

 

 

fil

 

revue "L'Ere Nouvelle" n1

En-tête du premier numéro de mai 1901

journal "L'Ère Nouvelle" n°9

En-tête du numéro 9 (deuxième année, 1902)

revue "L'Ere Nouvelle" n17

En-tête du numéro 17 de décembre 1902

journal l'ere nouvelle

En-tête du numéro 42 (4ème Série) de Juin-juillet 1906

En mai 1901, à Paris, sortie par E. Armand de la revue mensuelle "L'Ere Nouvelle" Guerre aux iniquités sociales... Le sous-titre changera à plusieurs reprises. Cette revue suit en fait l'évolution d'E.Armand, d'abord empreinte de christianisme libertaire, elle évoluera ensuite vers l'anarchisme individualiste. Suspendue en 1907 durant l'emprisonnement d'Armand, elle reparaît ensuite jusqu'en mai-juin 1911.
Pour consulter en ligne cette revue : http://archivesautonomies.org/spip.php?article78

 

 

 

 fil zig

 

Le 9 mai 1922, Milan. Début du procès des anarchistes auteurs de l'attentat du Théâtre Diana. Giuseppe MARIANI et Giuseppe BOLDRINI seront condamnés aux travaux forcés à perpétuité. Les autres inculpés comme Ettore AGUGGINI écoperont de nombreuses années de prison.