livre d'Albert Parsons : Anarchismus

"Anarchismus" livre d'Albert Parsons,
qu'il écrivit en prison avant son exécution.
Publié par sa compagne Lucy en 1887.

Ephéméride Anarchiste

7 mars 

 

Lucy Parsons

Lucy Parsons

Le 7 mars 1942, mort de Lucy Ella PARSONS, à Chicago, dans l'incendie de sa maison.
Anarchiste américaine née en 1853, elle dit être la fille d'une mexicaine et d'un indien Creek.
Elle grandit dans un ranch au Texas, probablement comme esclave. Elle se marie avec Albert Parsons, ancien soldat confédéré, devenu républicain radical vers 1871. En 1874, ils s'installent à Chicago et s'engagent dans le mouvement révolutionnaire socialiste. Albert écrit des articles sur les sans-logis et les chômeurs pour le journal "The socialist"(1878), et participe à la fondation de l'I.W.P.A (International Working People's Association). Lucy collabore à l'hebdomadaire "The Alarm" en 1884. Albert Parsons se fera l'avocat des droits des noirs américains victimes du racisme et de la pauvreté. En 1886, il est accusé dans l'affaire de la bombe de Haymarket square. Il sera pendu avec quatre autres compagnons libertaires le 11 novembre 1887.
Après cette tragédie, Lucy écrira une biographie sur son compagnon, ainsi que des articles et pamphlets dans les journaux anarchistes : "Freedom" (1890-1892), "The Rebel"(1895-1896), "The liberator" (1905-1906), "The Alarm" (1915-1916). Elle restera une révoltée jusqu'à la fin de sa vie.

 

 

Le 07 mars 1878, naissance de Carlo FRIGERIO,

 

 

Le 7 mars 2000, mort de Nicolas WALTER,

 

Le 7 mars 1909, mort de Charles PERRON

 

Le 7 mars 1998, mort de Jack FRAGER

 

 

fil chouette

 

journal l'audace

En-tête du premier numéro daté du 7 au 14 mars 1885

Le 7 mars 1885, sortie à Paris du premier numéro de l'hebdomadaire "L'Audace" Organe communiste-anarchiste, qui fait suite au journal "Terre et Liberté" dont le gérant Antoine Rieffel vient d'écoper de deux ans de prison. Trois numéros seulement paraîtront dont le dernier sur papier rouge en commémoration de la Commune de Paris.
Deux épigraphes de deux acteurs de la Révolution française: "Pour vaincre que faut'il ? De l'audace, de l'audace et encore de l'audace" (Danton) et "Meurt s'il le faut mais dis la vérité" (Marat).

 

 

fil chouette

 

journal "La Batalla"

En-tête du numéro 44 du mardi 26 avril 1910

Le 7 mars 1910, à Buenos Aires (Argentine) sortie du premier numéro du journal "La Batalla" (La Bataille) Quotidien anarchiste du Soir. Les responsables de cette publication sont Teodoro Antilli et Rodolfo González Pacheco. C'est un cas unique au monde à cette date, la sortie de deux publications anarchistes quotidiennes dans un même pays et dans une même ville avec un tirage de près de 20.000 exemplaires, l'autre publication étant "La Protesta" sortant le matin. C'est dire l'influence que pouvait avoir les anarchistes en Argentine et en particulier à Buenos Aires, mais après la grande manifestation anarchiste du 8 mai 1910, la répression s'abattra sur le mouvement. L'imprimerie des journaux sera détruite et incendiée le 13 mai, par des hordes de patriotes aux cris de : Mort aux travailleurs ! Mort aux anarchistes ! Partout auront lieu des destructions et arrestations, puis le silence imposé par la Loi de Défense Sociale s'installera. Les compagnons étrangers seront expulsés et les compagnons argentins déportés en Terre de Feu.

 

 

 

 fil zig

 

Le 7 mars 1921, à 18 heures 45. L'armée Rouge (commandée par le feld-maréchal Trotski) ouvre le feu sur les forts de Kronstadt ; ceux-ci ripostent et réduisent les batteries au silence.