broche de la CNT FAI

Broche émaillée de la C.N.T. - F.A.I.


Ephéméride Anarchiste

8 septembre

 

 

 Le 8 septembre 1918, naissance de Teresa TURON TURON, à Hijar (Teruel).
Militante anarchiste féminine espagnole.
Avec sa soeur Maria (née le 18 mars 1923), elles feront partie, en 1936, du groupe "Mujeres Libres" du quartier Pueblo Nuevo de Barcelone.

 

 Hervé Coatmeur

Hervé Coatmeur
(extrait d'une carte postale)

Le 8 septembre 1944, mort de Gérard Hervé COATMEUR dit C. HERVE, à Brest (Bretagne).
Militant et propagandiste anarchiste individualiste naturien.
Fils de pêcheur, il naît le 28 octobre 1879 à Douarnenez. Ouvrier de l'Arsenal de Brest, anarchiste et antimilitariste ( fiché au Carnet B), il est plusieurs fois condamné et finalement licencié en 1910. Il occupe alors divers emplois, mais refuse autant être exploité qu'exploiteur. Propagandiste d'un individualisme inspiré d'Han Ryner, il fonde un Foyer Naturien à Brest, local qui sert également de siège au journal qu'il publie "Le Sphinx individualiste" (1913). Le journal changera à diverses reprises de titre : "Le Sphinx" (1914), "L'Echo Naturien" (1914) , "L'Oeuvre naturiste" (1915), "Contre le Chaos" (1916)", "Le Sphinx"(1919-1938), "Le Tam Baz" (1924). Il collabore également au "Néo-Naturien"et à "l'en dehors" (d'E. Armand) qu'il diffuse. Il est aussi l'auteur de trois brochures. Vivant misérablement dans une cabane à la fin de sa vie, il meurt dans l'explosion d'un abri civil durant le bombardement de Brest.
"(L'homme moral) n'est que celui qui n'impose aucune morale et ne connaît aucune loi que celle de sa conscience qui se fond avec celle d'autrui et avec la nature entière".

fil chouette

Journal "Le Sphinx" de juin 1914

En-tête du n° 1 (deuxième année) daté du 1er juin 1914 (doc. Mondaneum, Mons)

Journal "Le Sphinx" "Contre le chaos"

En-tête d'un numéro spécial du journal "Le Sphinx" alias "Contre le chaos" (doc. Cira de Lausanne).
Ce numéro publié en 1922 est consacré à exiger la libération E. Armand.

fil yeux

 

  emilio vilardaga

Emilio Vilardaga ( d'après doc. d'Antonia Fontanillas)
Dossier du Cira Marseille n° 36-37

Le 8 septembre 1969, mort d'Emilio VILARDAGA, à Dreux (France).
Combattant et militant anarcho-syndicaliste espagnol.
Il est né à Gironella (Catalogne) le 26 janvier 1912. Durant la guerrre d'Espagne, il rejoint en septembre 1936 la colonne "Tierra y Libertad". Après la militarisation des colonnes, il devient commissaire de la première compagnie du second bataillon jusqu'en mars 1938. Après la défaite, il passe la frontière et se retrouve interné comme des milliers d'autres compatriotes dans les camps de concentration du sud de la France. Il retourne clandestinement en Espagne en 1943 et y est emprisonné quelques mois. Il poursuit la lutte antifasciste. Le 1er mars 1946, il est arrêté à Figueras en allant récupérer des armes dans une cache. Il est alors condamné à 12 ans de prison.
Emprisonné à prison Modelo de Barcelone, il collaborera néanmoins à la sortie du bulletin "La Voz Confédéral" entre 1947-1949.
Mis en liberté conditionnelle en 1952, il revient en France et s'installe à Dreux l'année suivante. Il y poursuivra son militantisme jusqu'à sa mort accidentelle.

 

 

Le 8 septembre 1969, mort d'Alexandra DAVID-NEEL

 

 Le 8 septembre 1976, mort de Robert LOUZON

 

 

fil

 

Du 8 au 10 septembre 1911, au Palacio de Bellas Artes (Palais des Beaux-Arts) de Barcelone, se déroule le Premier congrès de la CNT (Confédération Nationale du Travail) qui a vu le jour un an plus tôt. Des neuf mille affiliés en 1909 lorsqu'elle n'était encore que "Solidaridad Obrera" l'organisation passe à 30 000 adhérents. Même si la moitié des fédérations sont catalanes, l'organisation se développe également rapidement en Andalousie et dans d'autres régions.
Succès rapide à mettre en parallèle avec une radicalisation croissante due à son affirmation de syndicat révolutionnaire qui se définit comme une confédération dont la base est constituée de fédérations locales et régionales, mais aussi de métiers.
Après la fin du congrès se tient une réunion clandestine des délégués qui décident d'une grève générale en solidarité avec les ouvriers grévistes de Bilbao et des Asturies et aussi en refus de la guerre du Maroc. Ce qui va avoir pour conséquences la mise hors-la-loi de l'organisation. Celle-ci traversera bien d'autres interdictions qui ne l'empêcheront pas d'être, en juillet 1936, le fer de lance de la Révolution.

 

 

fil chouette

 

the rebel

En-tête du numéro 3 de novembre 1895

En septembre 1895, sortie à Boston (USA) du premier numéro du mensuel anarchiste communiste "The Rebel". Le journal publié par le groupe du même nom (qui comprendra notamment des membres tels que Charles Mowbray et Harry Kelly), aura comme collaborateurs Voltairine de Cleyre, Lucy Parson, Pietro Gori, William Holmes, etc.

 

 

fil chouette

 

journal O Libertario de 1895

En-tête du premier numéro du 8 septembre 1895

Le 8 septembre 1895, à Porto (Portugal), sortie du premier numéro du journal "O Libertario" (Le Libertaire). L'éditeur est Francisco Machado Fontão. Il comporte en Une du journal un texte d'accueil écrit en français (approximatif) pour saluer les camarades et partisans anarchistes de tous pays et signaler sa présence dans les rangs de l'immense armée de la Révolution.
Exemplaire numérisé sur cette adresse: http://purl.pt/22807/1/index.html#/1/html