>

affiche de la rivista anarchica

Affiche (modifiée) pour la "Rivista Anarchica"
personnage "d'Anarchik" en plein collage.

Ephéméride Anarchiste

10 février

 

 

Le 10 février 1794, suicide de Jacques ROUX dans sa prison, à Paris. Né le 21 août 1752 en Charente. Ce révolutionnaire français n'est pas seulement un "curé rouge" impitoyable et parfois cruel ; il est aussi un précurseur du socialisme et de l'anarchisme moderne. Ne se contentant pas de dénoncer les accapareurs de la révolution, les spéculateurs et les marchands, ses diatribes viseront le gouvernement et tout l'appareil d'Etat parlementaire, ainsi que divers représentant de l'autorité. Il est l'auteur du célèbre "Manifeste des Enragés" que signèrent Varlet et Leclerc d'Oze. Partisan de l'action directe, il fut à l'origine de plusieurs pillages de magasins. Il se fait le porte-parole des plus pauvres des "sans-culottes", incitant les femmes à revendiquer leurs droits.
Le manifeste des enragés sera la cause de sa chute. La Convention se sentant attaquée, elle fait arrêter Jacques Roux le 22 août 1793, avec l'intention de l'envoyer à la guillotine, via le tribunal révolutionnaire. La répression s'abattra ensuite sur ses partisans, et le "Club des femmes", soutien des enragés, sera dissous.

"Le despotisme qui se propage sous le gouvernement de plusieurs, le despotisme sénatorial est aussi terrible que le sceptre des rois, puisqu'il tend à enchaîner le peuple, sans qu'il s'en doute, puisqu'il se trouve avili et subjugué par les lois qu'il est censé dicter lui-même".

 

 eugene bigel

Eugène Bigel (au bagne)

Le 10 février 1872, naissance d'Eugène BIGEL.
Anarchiste ardennais, ouvrier, partisan de l'action directe.
Il commet plusieurs dynamitages plus ou moins réussi, de gendarmerie ou de commissariat, ne faisant que des dégâts matériels. Le dernier, le 15 juillet 1891, vise la demeure d'un industriel de Charleville. Mais la boîte remplie de dynamite n'explose pas, et les cartouches, intactes, sont emballées dans un catalogue où la soeur de Bigel avait écrit son nom. Bigel sera condamné à de lourdes peines de prison et finalement envoyé au bagne de Cayenne.

 

Le 10 février 1869, naissance d'Octave JAHN

 

Le 10 février 1888, naissance de Giuseppe PASOTTI

 

Le 10 février 1952, mort d'Alfred SANFTLEBEN

 

Le 10 février 1953, mort de Maria RYGIER



 


° execution de Jerez

Gravure et photo de l'exécution des anarchistes de Xérès

Le 10 février 1892, à Xérès,(Jerez de la Frontera) Plaza de Belen (Andalousie), quatre anarchistes (ou considérés comme tels) sont garrottés, ils répondent aux noms de Manuel Fernández Reina, âgé de 25 ans; José Fernández Lamela, également âgé de 25 ans; Manuel Silva Leal, âgé de 44 ans et Antonio Zarzuela Granja âgé de 34 ans. Ils sont les victimes de la répression qui a suivie la révolte paysanne du 8 janvier.

 

 

 

fl chouette

 

Bulletin des Causeries populaires

En-tête du numéro 6 de novembre 1931

En février 1931, à Paris, sortie du premier numéro du Bulletin mensuel "Les Causeries populaires" Publication de Louis Louvet qui a essentiellement pour but d'annoncer les futures conférences. Six numéros paraîtront jusqu'en novembre 1931. A noter que les comptes-rendus des conférences seront publiés sous forme de brochures.

 

 

 

fil chouette

 

journal la Révolte du Sud-Ouest

En-tête du numéro 6 du 25 avril 1935

Le 10 février 1935, à Bordeaux (Gironde), sortie du premier numéro du journal "La Révolte" Organe Anarchiste du Sud-Ouest. Bimensuel publié par les frères Aristide et Paul Lapeyre. Aristide s'occupant de la rédaction-administration et Paul de la gérance. Au moins 21 numéros paraîtront jusqu'au 5 juin 1936. Le journal se mobilisera pour les compagnons victimes de l'acharnement judiciaire dans l'affaire des stérilisés des Bordeaux, Aristide étant un des protagonistes du procès. On comptera parmi les collaborateurs au journal : Lucien Barbedette, Charles Boussinot, Fred Durtain, le Dr. Fernand Elosu, André Prévotel, etc.

 

 

fil chouette

 



Fragment de la couverture du premier numéro

En février 1971, sortie à Milan (Italie) du premier numéro de la "Rivista Anarchica". Le responsable de la revue mensuelle est alors Marcello Bataghini. Elle va s'imposer par sa qualité et son sérieux jusqu'à aujourd'hui.. Elle va de plus populariser le personnage "Anarchik" crée par l'anarchiste Roberto Ambrosoli.
Elle est consultable sur le web (voir dans les liens).

 



Anarchik : Ah, Salut!