brochure " La Grève des électeurs"

Publications des "Temps Nouveaux" n° 22
"La Grève des électeurs" par Octave Mirbeau
Illustration de Roubille

Ephéméride Anarchiste

16 février

Octave Mirbeau

Octave Mirbeau
(extrait d'une carte postale photo)

Le 16 février 1848, naissance d'Octave MIRBEAU, en Normandie.
Journaliste, écrivain, et polémiste libertaire.
Il est d'abord un jeune bourgeois réactionnaire et antisémite, par tradition familiale. Puis, prenant conscience de l'injustice sociale, il se range du côté des plus pauvres et devient anarchiste. Il collabore au journal "Le Cri du peuple" dirigé par Séverine. En 1885, il préconise l'abstention lors des élections. Il publie plusieurs romans autobiographiques :"Le calvaire" "L'abbé Jules", "Sébastien Roch" dans lesquels il dénonce l'éducation religieuse, l'hypocrisie bourgeoise, etc.
Il est également critique d'art avant-gardiste, et soutient de jeunes peintres et écrivains. En 1891, il participe au journal "L'Endehors" que publie Zo d'Axa. En 1893, il préface "La Société mourante et l'Anarchie" de Jean Grave, qui vaudra à ce dernier une condamnation a deux ans de prison.
Mirbeau devient un journaliste réputé, un polémiste de talent et un chroniqueur redouté (on lui reprochera toutefois sa misogynie). Lorsqu'éclate l'affaire Dreyfus, il se range parmi ses défenseurs. En décembre 1897, sa pièce de théâtre "Les mauvais bergers" fait scandale. Il poursuit une brillante carrière : romans ("Le journal d'une femme de chambre" est publié dans "La Revue Blanche" en 1900); pièces de théâtre ; articles ponctués de coup d'éclat contre l'armée, la religion, le conformisme en général. Il meurt à Paris le jour de son anniversaire, en 1917.
Octave Mirbeau, juillet 1890 : "Toutes les lois sont oppressives et criminelles. Elles ne protègent que les riches et les heureux."
"J'ai horreur du sang versé, des misères, de la mort. J'aime la vie toute vie m'est sacrée ! C'est pourquoi je vais demander à l'idéal anarchiste ce que nulle forme de gouvernement n'a pu me donner : l'amour, la beauté, la paix entre les hommes. Ravachol ne m'effraie pas. Il est transitoire comme la terreur qu'il inspire... La société seule a engendré Ravachol. Elle a semé la misère, elle récolte la haine. C'est juste".
In "L'Endehors" (1892)

 

jacques vallet

Jacques Vallet
en 2004

Le 16 février 1939, naissance de Jacques VALLET à Stenay (dép. de la Meuse).
Journaliste, poète, critique d'art et écrivain libertaire.
Passionné de théâtre, il fonde à 20 ans une compagnie de théâtre en Avignon, puis plus tard à Paris. En 1964, il publie un premier recueil de poèmes,"Les Chiens de la nuit". Il voyage au Proche Orient et au Japon. Il collabore à de nombreux journaux, dont "Libération". Critique d'art contemporain, il consacre plusieurs monographies à ses amis peintres. En 1977, il lance la revue libertaire d'art et d'humeur "Le Fou parle", qui rassemblera jusqu'en 1984, des centaines d'écrivains et artistes. Cette même année, il participe à la "Rencontre Internationale Anarchiste" à Venise. Il anime alors avec le peintre Christian Zeimert une émission artistique sur Radio Libertaire (1983-1986). Depuis 1992, il participe régulièrement aux émissions "Les Décraqués" et "Les Papous dans la tête" sur France-Culture. A partir de 1997, il s'attaque à la littérature policière en publiant dans la série du "Poulpe" (personnage créé par Jean-Bernard Pouy), un premier roman "L'amour tarde à Dijon", puis "Pas touche à Desdouches"(1997), "La Trace"(1998), "Une coquille dans le placard"(2000), "Monsieur Chrysanthème"(2001), "Sam Suffit"(Pierre de Gondol, 2001), "Ablibabli"(2003), Chez Zulma, qui publie la plupart des ses romans, il présente les "Animaux de Furetière", 2 volumes (2003). Il participe également à la revue "Anartiste" créée en juin 2002 par le groupe de "La Vache folle".
"Dois-je mettre le nez dans le cloaque du monde? La vie est trop vaste trop fuyante pour que je la comprenne. Alors, j'écoute les poètes."
In "Libé" du 12 juillet 2003.

 

 

Le 16 février 1844, naissance de James GUILLAUME

 

Le 16 février 1854, naissance de William Charles OWEN

 

Le 16 févrirer 1904, naissance d'Auguste LE LANN

 

Le 16 février 1970, mort de Pedro VALLINA

 

fil chouette

 

journal "Bevrijding" n° 100 ° journal "Bevrijding" avec Tolstoi

En-tête du numéo 100 de février 1929 et couverture de 1928 pour le centenaire de la naissance de Tolstoï.

En février 1929, à Utrecht (Pays-Bas), sortie du numéro 100 du journal "Bevrijding" (Libération) Organe de la Ligue des Religieux Anarcho-Communistes (BvRAC). La rédaction du journal est assurée par A. R. de Jong, G. Van Oort et A. Storm. Le journal paraît depuis le début des années vingt, il représente les anarchistes chrétiens, fortements influencés par la pensée de Léon Tolstoï. A partir de 1930 Barthélemy de Ligt deviendra le rédacteur de cette publication mensuelle.

 

 fil de lierre

 

confrontation

Confrontation du peuple et de la réaction


Le 16 février 1932, à Terrassa, (Espagne). Les anarchistes prennent la ville et proclament le Communisme libertaire. Mais leur action sera de courte durée.

 

 

 

fil chouette

 

 

journal "L'Homme et la Vie" n°1

En-tête du premier numéro

journal l'homme et la vie

En-tête du numéro deux de mars 1946 (doc. Cira de Lausanne)

En février 1946, sortie à Paris du premier numéro du journal "L'Homme et la vie" Organe du Mouvement de Synthèse culturelle. Le responsable du journal est Manuel Devaldès qui désire faire de cette publication une tribune libre ouverte à tous les courants progressistes. Seuls quatre numéros sont connus de ce journal.
A noter à partir du numéro 2 l'illustration de l'en-tête réalisée par Louis Moreau.
Epigraphe du numéro deux : "Tout le mal qui est dans l'humanité vient à mes yeux du manque de culture. Renan."