La grève des Mères

Chanson : "La Grève des Mères" de Montéhus
"Refuse de peupler la terre
Arrête ta fécondité
Déclare la grève des mères
Aux bourreaux crie ta volonté!
Défends ta chair, Défends ton sang,
A bas la guerre et les tyrans!"

Refrain

Ephéméride Anarchiste

9 juillet

 

Gaston Montehus

Gaston Montéhus

Le 9 juillet 1872, naissance de Gaston MONTEHUS (Gaston Mardochée BRUNSWICK, de son vrai nom), à Paris.
Chansonnier, un temps socialiste révolutionnaire et antimilitariste.
D'abord socialiste modéré, il évolue ensuite (1906) vers un antimilitarisme virulent proche des positions de Gustave Hervé et de son journal "La Guerre Sociale". Auteur de centaine de chansons dont les plus connues comme : "Gloire au 17e" (1907) et "La Grève des Mères" (1910) sont reprises par le Paris révolutionnaire. Elles sont souvent interrompues par les antisémites réactionnaires de Drumont ou par la police (à cause de leur contenu subversif), provoquant des bagarres lors des tours de chants. Mais dès qu'éclate la guerre (1914), il suit le virage de Gustave Hervé applaudissant "l'Union sacré" et au patriotisme. Franc-maçon, membre du parti socialiste S.F.I.O, il obtiendra en 1947, (ironie de l'histoire) la "Légion d'Honneur". Il meurt en décembre 1952.

"Légitime était votre colère
Le refus était un devoir
On ne doit pas tuer ses père et mère
Pour les grands qui sont au pouvoir"

Ces quelques vers de "Gloire au 17ème" qui font l'apologie des soldats mutins du 17ème Bataillon de ligne qui refusèrent de tirer sur les vignerons révoltés du sud de la France (en 1907), vaudront à Montéhus de passer devant la Cour d'Assises.

 

 

William Charles Owen

William Charles Owen

Le 9 juillet 1929, mort de William Charles OWEN à Worthing (Angleterre).
Militant et propagandiste anarchiste individualiste, anglo-américain.
Né le 16 février 1854 à Dinapore (Inde), dans une famille bourgeoise aisée, mais orphelin à la naissance, c'est en Angleterre qu'il passe son enfance puis étudie le droit. En 1882, il émigre à New York puis en Californie. Il y exerce divers métiers, journaliste, enseignant etc.. C'est l'époque où il devient socialiste et s'affilie à "L'International Workmen's Association". Il découvre les écrits de Kropotkine et s'en fait aussitôt son traducteur. Il correspond également avec "The Commonweal" (le Salut Public) journal de la "Ligue Socialiste" de William Morris en Angleterre. En 1890, à New York, il fonde avec l'italien Saverio Merlino une ligue socialiste. Il retourne quelques mois (1892) en Angleterre et y rencontre Kropotkine. De retour aux USA en 1893, il se fait un temps chercheur d'or, puis de nouveau journaliste pour "La ligue pour la réforme des prisons" qui publie en 1910 son réquisitoire contre le système pénitentiaire : "Le crime et les criminels".
Il collabore aux journaux anarchistes "Free Society" et "Mother Earth" d'Emma Goldman.
John Kenneth Turner et son livre "Mexique barbare" lui fait découvrir la révolution mexicaine et le "Parti Libéral" des frères Ricardo et Enrique Flores Magon. En 1911, il participe au journal "Regeneracion" dont il assure la partie anglaise, et correspond avec la presse libertaire internationale. Durant un an, (1914-15) il publie également son propre journal "Land and Liberty". Ayant évolué sous l'influence de Benjamin Tucker vers l'individualisme anarchiste, il se ralliera pourtant au "Manifeste des 16" de Kropotkine. Le 18 février 1916, les frères Magon sont arrêtés mais Owen, averti, échappe à l'arrestation et parvient à rejoindre l'Angleterre. Il participe au journal "Freedom" et au "Commonwealth Land Party" qui milite pour la redistribution de la terre à ceux qui la travaillent. En 1926 il se retire dans une petite colonie coopérative près de Storrington (Sussex). Traducteur, il est aussi l'auteur de plusieurs brochures dont "Anarchisme contre socialisme".

 

 

Le 9 juillet 1929, naissance de Georges BLONDEAUX dit Gébé,

 

Le 9 juillet 1872, naissance de Jean-Jacques DWELSHAUVERS dit Jacques MESNIL

 

Le 9 juillet 1900, naissance de Louis SIMON

 

Le 9 juillet 1906, mort de Gabriel-Constant MARTIN

 

Le 9 juillet 1917, mort d'Antonio MARTINEZ

 

Le 9 juillet 1920, naissance d'André DEVRIENDT

 

 

fil chouette

 

journal "L'Ugualianza sociale"

En-tête du numéro 7 du 1er octobre 1892

Le 9 juillet 1892, à Marsala (Sicile), sortie du premier numéro du journal "L'Uguaglianza sociale" (L'Egalité sociale). Cette publication bimensuelle dont le responsable est Giuseppe Monaco sortira jusqu'au 24 décembre 1893 (numéro 25, de la deuxième année), à noter une interruption entre le 5 février et le 13 août 1893.
Epigraphe : "Non più doveri imposti dall'alto, non più diritti reclamati dal basso. Non sonvi che bisogni e soddisfazioni."

 

 

fil chouette

 

journal "Kampt"

En-tête du premier numéro de juillet 1912

En juillet 1912, à Hambourg (Allemagne), sortie du premier numéro du journal "Kampf" (La Lutte, le Combat). Organe de l'anarchisme et du syndicalisme, publié par Paul Schreyer. Ce mensuel sortira 24 numéros, le dernier en date de juin 1914. A noter qu'un numéro zéro est paru daté du 1er mai 1912.
Epigraphe : "Alle räder stehen still wenn dein starker arm es will" (Toutes les rouages resteront immobiles si votre bras est fort).
A voir les archives de ce journal dans la liste des journaux.

 

 

fil chouette

 

journal "Openroad"

Couverture du numéro de l'été 1979

Durant l'été 1976, sortie à Vancouver (Canada) du premier numéro du journal anarchiste "Open Road" (Voie Libre).