Elisée Reclus éditon de Valencia de "Oceano"

Elisée Reclus "L'Océan, Infuence de sa formidable énérgie sur la vie humaine
Etude très intéressante et hautement éducative"

Editons Pastor à Valencia en 1920.

Ephéméride Anarchiste

14 avril

 

Le 14 avril 1845, naissance de Louis GENET dans l'Ain.
Militant anarchiste de l'Isère.
Ouvrier du textile, membre du groupe anarchiste de la Vienne "Les Indignés". Il participa, au côté de Louise Michel, à l'émeute du 1er mai 1882. Inculpé lors du "Procès des 66" à Lyon, en janvier 1883, il est condamné à 15 mois de prison. Il poursuit ensuite sa propagande révolutionnaire, et est fiché par la gendarmerie comme "antimilitariste dangereux".

 

 

Le 14 avril 1881, naissance de Jean BISO à Bastia (Corse).
Militant anarcho-syndicaliste.
Secrétaire du syndicat des correcteurs de Paris. Il prend part aux actions de solidarité pour sauver Sacco et Vanzetti puis, à partir de 1936, il apporte son soutien à la révolution espagnole. Il meurt le 15 mars 1966.

 

 

Le 14 avril 1912, naissance de Manuel CHIAPUSO HUALDE, près d'Urnieta (Guipúzcoa, Euskadi).
Militant et historien du mouvement anarchiste et anarcho- syndicaliste Basque.
Né dans une famille de libre penseurs, très jeune il fréquente le milieu libertaire, pratique le naturisme (végétarisme et nudisme sportif), et adhère à la C.N.T. Membre fondateur des Jeunesses Libertaires de San Sebastián, il en devient le premier secrétaire général et crée la revue "Crisol". En 1931-32, il prend part aux importantes grèves, mais une "expropriation sociale" l'envoie en prison. Il y revendique de meilleures conditions de détention et tente d'y impulser un enseignement primaire. Sa peine accomplie, il reprend ses activites syndicales. A l'annonce du coup d'Etat militaire (juillet 1936), il assume la tache de coordonner les groupes de miliciens(es) qui tentent de s'opposer à l'occupation franquiste en Euskadi. Il essaie sans succès de libérer le Dr Isaac Puente (qui sera fusillé), puis organise la collectivisation des entreprises de Guipúzcoa. Mais la province est occupée en septembre 36. Il s'occupe alors de la propagande éditant le journal "C.N.T del Norte" et la revue "Horizontes". Il poursuit son action en Catalogne puis comme délégué C.N.T au ministère du travail. A la chute de la république en février 39, il passe la frontière et se retrouve interné dans les camps du sud de la France.
En 1942, il est contraint de travailler à la construction du "mur de l'Atlantique", mais fournit des informations à la résistance. En 1944, il est à Biarritz et tente de reconstruire la C.N.T en exil, il en sera le responsable du comité régional d'Euskadi-Nord. L'espoir de chasser Franco disparaissant, il se consacrera à l'écriture de l'histoire du mouvement basque : "Los Anarquistas y la Guerra en Euskadi. La Communa de San Sébastián"(1977), "El Gobierno Vasco y los Anarquistas. Bilbao en Guerra"(1978), "Un Siglo de Anarcosindicalismo en Euskadi"(1990), etc.
Il a également traduit les oeuvres de l'anarchiste français Lacaze-Duthiers.
Il est mort le 29 novembre 1997, d'un accident de la circulation.

 

 meniconi fioravante

Fioravante Meniconi
(d'après une photo parue dans l'Unique de juillet-août 1955)

Le 14 avril 1945, mort de Fioravante MENICONI, à Turin.
Militant antimilitariste et propagandiste anarchiste individualiste italien.
Né le 13 octobre 1893 à Groppello Cairoli, il fréquente très jeune le milieu anarchiste d'avant guerre et collabore au journal "Il Rebelle". Mobilisé durant le premier conflit mondial, il milite ensuite dans le mouvement anarchiste milanais et s'intéresse aux théories individualistes et naturistes. Propagandiste et traducteur en Italien de "l'Initiation individualiste anarchiste" d'E. Armand, (l'ouvrage sera saisi par les autorités fascistes). il est également administrateur du journal "Umanità nova". Il prend part à de nombreux congrès anarchistes et en particulier celui d'Ancona en novembre 1921. Employé de presse à la municipalité de Milan, il travaille en faveur du Comité anarchiste d'aide aux victimes politiques. Mais avec l'arrivée du fascisme, il sera arrêté et déporté en 1926 au confino de la colonie de Favignana puis en mai 1927 sur l'Ile d'Ustica, puis à Ponza. Libére en 1929, il retourne à Milan où travaille comme comptable et poursuit une activité clandestine. En 1939, il se fixe à Turin et travaille comme directeur administratif d'une manufacture.

 

Le 14 avril 1901, naissance de Valeriano OROBON FERNANDEZ

 

Le 14 avril 1916, mort d'Antonio PELLICER PARAIRE

 

Le 14 avril 1927, naissance d'Enrique MARTINEZ MARIN

 

Le 14 avril 1988, mort de Daniel GUERIN

 

 

 


Le 14 avril 1834, à Lyon. Insurrection des Canuts. L'armée reconquiert progressivement la ville et attaque pour la troisième fois le quartier de la Croix Rousse, massacrant de nombreux ouvriers.

 

 

fil chouette

 

journal italien il grido della folla

En-tête du numéro du 14 janvier 1904 (doc. Cira de Lausanne)

journal "Grido della Folla"

En-tête du numéro 19 (quatrième année), du 27 mai 1905

Le 14 avril 1902, sortie à Milan du premier numéro du journal "Il Grido della Folla" (Le Cri de la Foule). Cet hebdomadaire d'expression anarchiste-individualiste créé par Ettore Molinari et Nella Giacomelli, suspend sa publication après le 11 août 1905. Après trois mois d'interruption, il réapparaît le 11 novembre 1905, avec le titre : "Grido della Folla". Il aura une autre interruption de publication, entre le 15 décembre 1906 et le 22 juin 1907, puis cessera finalement de paraître après le 15 août 1907.
A noter la publication d'un numéro unique, le 27 mai 1906, portant le titre "La Protesta della Folla".

 

 

fil chouette

 

l'action anarchiste

l'azione anarchica

En-têtes (recto-verso) du numéro 4 du 28 juillet 1906 (doc. CIRA de Lausanne)

Le 14 avril 1906, sortie à Genève du premier numéro de "l'action anarchiste - l'azione anarchica" Journal bilingue (français-italien) publié en Suisse. Seuls quatre numéros connus, le dernier étant un simple recto-verso imprimé en France car "aucun imprimeur à Genève n'a voulu faire l'action anarchiste même payé d'avance".
Le journal est critique sur l'action des compagnons dans les syndicats.

 

 fil yeux

 

 

Du 12 au 14 avril 1919, à Florence (Italie), à l'initiative des anarchistes Pasquale Binazzi, Virgilio Mazonni et Temistocle Monticelli se tient le premier Congrès anarchiste italien de l'après-guerre. Les délégués présents s'y prononcent pour la constitution d'une "Unione Communista Anarchica Italiana" (U.C.A.I) et pour la création d'un grand quotidien anarchiste "Umanità Nova" (qui sortira le 26 février 1920 ).

 

 

 fil yeux

 

Les 14 et 15 avril 1979, à Marseille, dans le nouveau local du CIRA "Centre International de Recherches sur l'Anarchisme", situé rue des Convalescents, est organisé une rencontre avec des délégués représentant les centres de documentations libertaires des Pays-Bas, d'Allemagne, de Suisse, d'Italie, d'Espagne et de France. De cette rencontre naîtra la "Fédération Internationale des Centres d'Etudes et de Documentation libertaires" (FICEDL).