medaille drapeau de la commune de parismedaille dos aux amis des libertés publiques

Médaille : Le Drapeau de la Commune de Paris, 1871.
Aux amis des libertés publiques.

Ephéméride Anarchiste

28 mars

 

Le 28 mars 1911, naissance de Paulino MALSAN BLANCO.

 

 

 

Le 28 mars 1970, mort de Jules VIGNES, à Lyon.
Propagandiste anarchiste et idiste (de Ido, langue internationale, simplification de l'Esperanto).
Né le 13 avril 1884, à Toulouse. D'abord ouvrier galochier (les galoches sont des chaussures à semelles de bois) à Moulins (Allier), il exerce ensuite divers emplois, manoeuvre, garçon boucher, etc. En mai 1906, il est condamné pour avoir placardé des affiches anarchistes. En novembre 1909, il crée le journal anarchiste "La Torche", et est le premier secrétaire de l'Union départementale des syndicats ouvriers de l'Allier, mais il renonce un an plus tard à son mandat. En avril 1910, il sera candidat "anti-parlementaire" aux élections législatives. Début 1917, il édite à St Genis-Laval (Rhône) le journal libertaire, idiste, "La Feuille" suivi de "Libereso" (en Ido) et en 1927 de "Libération" .
En 1936, il soutient la révolution espagnole et, début 1939, accueille plusieurs libertaires espagnols en exil. Il apporte également son aide au réseau de résistance de Francisco Ponzan Vidal. En 1945, il republie "La Feuille", suivi par "Le Vieux travailleur"(1951-57), et "Le Travailleur libertaire"(1957-58).

 

 fil chouette

 

journal le peuple 

En-tête du numéro124 du 23 mars 1849 (doc. CIRA de Lausanne)

Le 28 mars 1849, Pierre-Joseph Proudhon, est condamné à trois ans de prison et à 3 mille francs d'amende pour un de ses pamphlets publié dans le journal "Le Peuple" et qualifié par le tribunal : "1° D'excitation à la haine du gouvernement; 2° De provocation à la guerre civile; 3° D'attaque à la Constitution et à la propriété!"

 

 

 

 fil lierre

 

 commune de paris le 28 mars

Proclamation de la Commune à l'Hôtel de Ville de Paris

Le 28 mars 1871, à Paris, place de l'Hôtel de Ville, devant plus de 200 000 personnes, la Commune est proclamée (voir 18 mars). Le Comité central de la garde nationale s'efface devant les nouveaux élus, membres de la Commune, dont les noms sont lus à la foule qui les acclame, faisant de cette journée une fête révolutionnaire.
Le drapeau rouge, arboré sur les édifices publics, est choisi comme emblème de la Commune.

"Notre mémoire est née de ces quelques semaines,
compagnons et compagnes, il faut l'utiliser!
Revendiquons les rues, les montagnes, les plaines,
et comme les communards, abolissons l'armée...!
Il faut gratter l'oubli dont on a recouvert
les leçons des copains qui furent assassinés.
Il faut savoir que l'autonomie ouvrière a laissé
dans "l'histoire" des blessures infectées"...

(extrait de la chanson de Serge Utge Royo "Sur la Commune")

 

medaille Commune de Paris de faceMedaille Commune de Paris verso

Médaille commémorative de la Commune de Paris 1871

Le 28 Mars 1871, Le Comité Central supprime les sergents de ville, les gendarmes et la Garde de Paris
Ils seront remplacés par une Garde Nationale Mobilisée

 

 fil zig

 

 

Le 28 mars 1871, fin de la Commune du Creusot (France).