plaque de la rue Amparo Poch à Saragosse

Plaque de la rue Amparo Poch y Gascón à Saragosse (Zaragoza)

Ephéméride Anarchiste

15 octobre

 

André Prudhommeaux

André Prudhommeaux

Le 15 octobre 1902, naissance d'André PRUDHOMMEAUX (dit Prunier) au familistère de Guise.
D'abord communiste révolutionnaire, puis anarchiste.
Avec sa compagne DORA RIS (Dite DORI, née le 8 novembre 1907, en Suisse), il ouvre, à Paris, une librairie spécialisée en histoire sociale, et lieu de débats. Au début des années trente, après un voyage en Allemagne, ils deviennent anarchistes et collaborent à la presse libertaire, y dénonçant la politique des bolcheviques en Allemagne. André anime, avec Voline, le journal "Terre libre", organe de la Fédération Anarchiste Française. En 1936, il se rend à Barcelone où il publie, avec Aristide Lapeyre, les premiers numéros de "l'Espagne Antifasciste" puis de retour en France "L'Espagne Nouvelle", très critique sur la participation ministérielle de la C.N.T- F.A.I. Durant la guerre, il se réfugie en Suisse. A la libération, il rentre en France et collabore au "Libertaire" puis, en 1954, au "Monde Libertaire", organe de la nouvelle Fédération Anarchiste.
Il écrit aussi de nombreux articles dans la presse anarchiste internationale et est l'auteur, avec sa compagne Dori, de "Spartacus et la commune de Berlin", "L'effort libertaire", "Catalogne Libertaire", etc. Il décède après une longue maladie, le 13 novembre 1968.

"Plusieurs fois, il y eut des révoltes ouvertes contre l'Etat, avec comme but immédiat la réalisation du communisme libertaire. Cette orientation débuta par le soulèvement de Fijols en Catalogne, qui fut brisé. Par mesure de répression, le gouvernement républicano-socialiste fit déporter 120 anarchistes catalans dans les terres de fièvre africaines, où plusieurs camarades succombèrent."
André et Dori Prudhommeaux, à propos des soulèvements révolutionnaires en Catalogne, en 1932.

 

Amparo Poch

Amparo Poch y Gascon

Le 15 octobre 1902, naissance d'Amparo POCH Y GASCON, à Saragosse (Aragon, Espagne).
Militante anarchiste féminine espagnole et propagandiste de la liberté sexuelle.
Après des études de médecine et de sociologie, elle met son savoir de doctoresse au service des femmes. Spécialisée en puériculture, elle donne également des cours d'éducation sexuelle et se fait la propagandiste de la maternité consciente. Idées totalement révolutionnaires dans l'Espagne des années 30, elle incite les femmes à s'épanouir par l'amour libre et la pratique de la bisexualité : "La Vie sexuelle de la femme" (1932). Outre ses cours dans les athénées ou les universités, elle donne de nombreux articles à la presse libertaire :"Revista Blanca", "Tiempos Nuevos","Tierra y Libertad", "Géneracion Consciente", "Estudios", et bien sûr "Mujeres Libres" revue et groupement de femmes dont elle est, avec Mercedes Comaposada et Lucia Sanchez Saornil une des trois fondatrices (en avril 1936).
Durant la révolution, elle est nommée directrice de l'Assistance Sociale à Valence, s'occupe des enfants réfugiés de Madrid, accueillis dans des fermes-écoles. En décembre 1937, à Barcelone, elle devient la responsable du "Casal de la Dona Treballadora" lieu d'échange et d'éducation ouvert aux femmes.
En 1939, pendant son exil en France, elle tente de secourir les milliers de réfugiés parqués dans des camps de concentration.
Elle dirigera ensuite l'hôpital de Varsovie, à Toulouse (où de nombreux combattants espagnols séjourneront).Toujours prête à secourir et à pratiquer l'entr'aide, elle meurt à Toulouse, le 15 avril 1968.

A noter qu'un Centre de Santé à Saragosse, portant son nom, à été inauguré par le président de l'Aragon, le 14 février 2008.

La vie sexuelle de la femme par Amparo Poch


Amparo Poch y Gascón : La vie sexuelle de la femme
Éditions : Cuardernos de Cultura, Valencia, 1932

 


 

Le 15 octobre 1904, mort d'Oreste LUCCHESI,

 

 

Le 15 octobre 1896, naissance de Célestin FREINET

 

Le 15 octobre 1884, naissance de Stephen MAC SAY

 

 

journal l'action d'art

En-tête du premier numéro de cette nouvelle série

Le 15 octobre 1919, réapparition du journal "L'Action d'Art" Organe (bi-mensuel) de l'individualisme héroïque publié par André Colomer et Marcel Say. Dix-huit numéros étaient parus auparavant entre le 15 février et le 25 décembre 1913. René Bianco précise que l'appellation "individualisme héroïque" était alors une des tendances de l'anarchisme. Seuls huit numéros de cette nouvelle série sortiront jusqu'au 22 mai 1920.



fil zig

 

 

Le 15 octobre 1920, à Milan (Italie), la police envahit les locaux du quotidien anarchiste "Umanità Nova". Elle arrête les rédacteurs du journal qui sont présents: Alfredo Porcelli et Corrado Quaglino ainsi que le gérant Dante Pagliai et perquisitionne minutieusement les appartements d'Ericco Malatesta et de Gigi Damiani en leur absence.

 

 

fil chouette

 

revue etica

Couverture du numéro 2

Le 15 octobre 1935, sortie à Valencia (Espagne) du numéro 2 de la revue "Etica" revue anarchiste de sociologie d'art, de science, de littérature, de pédagogie et de philosophie. C'est en fait une nouvelle sortie de cette revue qui était publiée à Barcelone du 1er avril 1927 à janvier1929.

 

 

 

fil chouette

 

journal "Les nouvelles pacifistes"

En-tête du numéro 7 du 1er mars 1950

Le 15 octobre 1949, à Paris, sortie du premier numéro du journal "Les Nouvelles Pacifistes" bimensuel, publiées sous les auspices de la Confédération Générale Pacifiste. Les rédacteurs du journal seront Pierre Bergé, puis Louis Louvet. De nombreux collaborateurs participeront à cette publication, dont seuls 9 numéros sont connus, le dernier daté du 1er avril 1950.
Epigraphe : "Pour la Paix hors la politique"

 

 

demi-soleil