>

Masereel - Lecture

Bois-gravé de Masereel

Ephéméride Anarchiste

19 janvier

 

armand robin 

Armand Robin

Le 19 janvier 1912, naissance d'Armand ROBIN à Plouguernével (Bretagne).
Traducteur, écrivain et poète libertaire.
Passionné par l'étude des langues, il en parlera un nombre impressionnant. Après un séjour en URSS en 1933, il fera une critique acerbe du régime soviétique et de sa dictature. Il traduit de la poésie et fait découvrir des auteurs russes tel que Essenine, Blok, Maïakovski, Pasternak, etc. Il se passionne également pour l'écoute radio en ondes courtes, réalisant des rapports d'écoute d'émissions étrangères. Dès 1945, il adhère à la Fédération Anarchiste (qui publiera ses "Poèmes indésirables", dédiés aux peuples martyrisés), et il y côtoiera Georges Brassens.
Dans "La fausse parole", parue en 1953, il dissèque les mécanismes de propagande dans les pays totalitaires. Il continuera de traduire et d'écrire d'innombrables poèmes, jusqu'à sa mort, inexpliquée, le 29 mars 1961, à l'infirmerie du Dépôt de la police, à Paris.

"Que m'importe qu'on m'abatte au coin de la rue, j'écrirai des poèmes jusqu'à ce qu'on me tue". Armand Robin.

andrea costa

Andrea Costa
photo tirée de la revue "Itinéraire" (doc CIRA de Lausanne)

Le 19 janvier 1910, mort d'Andrea COSTA, à Imola (Italie).
Membre de l'Internationale, militant anarchiste puis député socialiste italien.
Il naît le 29 novembre 1851 à Imola, dans une modeste famille catholique. En 1870, inscrit à l'Université de Bologne, il fréquente les révolutionnaires garibaldiens et s'enthousiasme l'année suivante pour la Commune de Paris. Il prend part, à Rimini, du 4 au 6 août 1872, à une conférence nationale sous la direction de Bakounine, qui verra la naissance de la Fédération Anarchiste Italienne (F.A.I). Le 15 et 16 septembre 1872, il participe au Congrès de l'Internationale antiautoritaire de Saint-Imier (Suisse). Mais en 1879, il abandonne l'anarchisme. Il crée en 1881 le journal "l'Avanti", puis fonde le parti socialiste révolutionnaire, qui conserve le principe fédératif des anarchistes. Il sera le premier député socialiste en 1892. Sa participation au parlementarisme sera ressentie amèrement par les internationalistes.

 

 

Le 19 janvier 1808, naissance de Lysander SPOONER

 

Le 19 janvier 1865, mort de Pierre-Joseph PROUDHON

 

Le 19 janvier 1941, mort de Paul RECLUS (fils d'Elie)

 

Le 19 janvier 1947, mort de Luigi BERTONI.


 

 

Le 19 janvier 1883, à Lyon, fin du "Procès des 66".

 

 

fil chouette

journal "The An-rchist"

En-tête de ce numéro un

En janvier 1881, sortie à Boston (Massachusetts), du premier et unique numéro du journal "The An-archist" Revue socialiste révolutionnaire, publiée par Edward Nathan-Ganz. Ce dernier ayant été arrêté pour escroquerie, aucun autre numéro ne verra le jour.
Epigraphe : "From every one according to his ability : to every one according to his needs." (De chacun selon ses capacités : à chacun selon ses besoins).


fil chouette

liberty anglais

Couverture du journal

En janvier 1894, sortie à Londres (Angleterre) du premier numéro du mensuel anarchiste communiste "Liberty". Créé par James Tochatti, le journal exposera dans ses colonnes un large éventail des idées libertaires et publiera en particulier les articles de Louise Michel et de Pierre Kropotkine. Le journal s'arrêtera en décembre 1896.

 

fil bombe

 

 etievant attentat

Etiévant poignardant les policiers

Dans la nuit du 18 au 19 janvier 1898, à Paris, (17ème), l'anarchiste Claude-François Georges ETIEVANT, frappe à coup de poignard, le factionnaire du poste de Police de la rue Berzélius, puis un autre agent venu au secours de son collègue. Finalement maîtrisé, Etiévant est ensuite enfermé dans une cellule du commissariat sans avoir été fouillé, il blesse alors à nouveau un autre agent en tirant avec un revolver à travers les grilles.
Bien que n'ayant tué personne, il sera condamné à mort le 15 juin 1898, sa peine sera ensuite commuée en travaux forcés à perpétuité et il mourra quelques années plus tard au bagne de Guyane.

'Par le fait même de sa naissance, chaque être a le droit de vivre et d'être heureux. Ce droit d'aller, de venir librement dans l'espace, le sol sous les pieds, le ciel sur la tête, et le soleil dans les yeux, l'air dans la poitrine, -ce droit primordial, antérieur à tous les autres droits, imprescriptible et naturel,- on le conteste à des millions d'êtres humains."

(In" Déclaration d'Etievant au tribunal".)

dessin du Père Peinard : Coups de tranchet

Dessin dans "Le Père Peinard" : "Coups de tranchet"