coupon cnt binefar face ° coupon cnt Binefar verso

Coupon de la Communauté de travailleurs de la C.N.T. - F.A.I. de Binefar (Huesca, Aragon), durant la révolution espagnole

Ephéméride Anarchiste

14 août

 

rafael fraga pellicer

Rafael Farga Pellicer

Le 14 août 1890, mort de Rafael FARGA PELLICER, à Barcelone.
Membre de l'Internationale et figure importante de l'anarchisme espagnol.
Il naît vers 1840, à Barcelone. Typographe de métier, il exerce son talent professionnel au Centre Fédéral des sociétés ouvrières de Barcelone, il y dirige l'imprimerie "La Academia". Partisan du coopérativisme et du fédéralisme, il assiste, fin 1868 à Barcelone, à la réunion avec Giuseppe Fanelli qui verra naître la section Barcelonaise de l'A.I.T. dont il devient un membre influent.
Il adhère également à "l'Alliance internationale de la démocratie socialiste" (bakouniniste) et, le 1er août 1869, crée le journal "La Federación". En septembre, il est délégué au congrès de l'A.I.T à Bâle (1869) et se lie avec Bakounine.
En avril 1870, il fonde un groupe de "l'Alliance" à Barcelone, et en juin participe au congrès ouvrier de la Région Espagnole où il se prononce pour l'anarchisme et l'Internationalisme.
Délégué par la "Fédération de la Région Espagnole"(F.R.E) au congrès de l'Internationale à La Haye (Pays-Bas) début septembre 1872, il rejette les accusations formulées par le conseil général de Londres (marxiste) contre Bakounine et Guillaume et, peu après, assiste à St-Imier (Suisse), au Congrès constitutif de l'Internationale antiautoritaire.
En décembre 1872, il prend part au congrès espagnol de Cordoue (qui approuve à l'unanimité les résolutions prises à St-Imier).
En 1873, la république est proclamée en Espagne mais le mouvement fédéraliste républicain est vite dépassé; le proudhonien Pi y Margall est contraint de démissionner de la présidence tandis que le mouvement révolutionnaire en Andalousie, à Valence et à Carthagène, est écrasé par la réaction (1874) et les organisations ouvrières contraintes à la clandestinité.
Farga Pellicer continue d'assister aux congrès de l'Internationale (antiautoritaire) en Suisse ou en Belgique. En 1881 à Barcelone, il participe à la constitution de la nouvelle "F.T.R.E" (Fédération des travailleurs de la région espagnole) qui affirme son caractère anarcho-collectiviste mais privilégie l'action légaliste en opposition avec les insurrectionnalistes comme Anselmo Lorenzo. De 1886 à 1888, il publie la revue "Acracia" (dont il invente le mot) et prend part à la création du journal "El Productor". Il est également l'auteur de plusieurs ouvrages dont : Garibaldi, Historia Liberal del Siglo XIX, etc.

 

 

hem day

Hem Day (Marcel Dieu)

Le 14 août 1969, mort de Marcel Camille DIEU dit HEM DAY, à Evere (près de Bruxelles).
Personnalité importante de l'anarchisme belge et international.
Il naît le 30 mai 1902, à Houdeng Coegnies, en Wallonie. Anticonformiste et révolté dès son adolescence, il se déclare végétarien alors que son père est boucher. Après guerre, il prend une part active à la reconstruction du mouvement anarchiste et participe le 7 janvier 1923 au premier congrès de l'Union anarchiste de Belgique (réunissant fédération wallonne et flamande). Il collabore, dès 1922, au journal "L'Emancipateur" suivi par "Le Combat" (dont il sera le gérant). Fin 1925, le congrès anarchiste le désigne comme secrétaire-trésorier, il y fait adopter la résolution antimilitariste qui préconise la grève générale pour répondre à toute mobilisation. Il se mobilise pour sauver Sacco et Vanzetti. En 1927, est crée le C.I.D.A "Comité International de Défense Anarchiste"; Hem Day en est nommé secrétaire (tâche qu'il assumera jusqu'en 1939). Sa boutique de bouquiniste à Bruxelles, et le reste de sa maison, deviennent alors un refuge pour de nombreux proscrits (de toutes nationalités). Ascaso, Durruti et Jover y séjourneront avant de retourner en Espagne en 1931. Il publiera également entre 1927 et 1928 le journal "Rebelle".
En 1933, avec Léo Campion, ils sont les premiers objecteurs de conscience anarchistes à renvoyer leurs livrets militaires. Hem Day est alors arrêté dans la rue. Le 19 juillet 1933, il comparaît avec Léo Campion devant le Conseil de Guerre. De nombreuses personnalités sont venues les soutenir, dont Han Ryner. Hem Day déclare d'emblée: "Je suis ici, non en accusé, mais en accusateur!". Le verdict est lourd : 2 ans de prison pour lui et 18 mois pour Léo. Ils entament alors une grève de la faim. Une campagne de mobilisation internationale est déclenchée, et le 3 août le gouvernement cède devant l'agitation et les libère.
En 1937, Hem Day se rend à Barcelone où il participe aux émissions de radio de la CNT-FAI, et visite le front; la même année, il est expulsé de France pour avoir donné une conférence contre le nazisme. Empreint de la pensée pacifiste d'Han Ryner, ami d'E.Armand et de Sébastien Faure, il poursuit durant la guerre son action de solidarité. En 1945, il fait reparaître la revue "Pensée et Action" (qui deviendra, en 1953,"Les Cahiers de Pensée et Action"). Son oeuvre est considérable : brochures diverses, biographies de militants, nombreux articles dans la presse anarchiste internationale, conférences, participation à de nombreux meetings pour la paix, le droit d'asile, etc.
Après sa mort, sa bibliothèque et ses précieuses archives seront remises à la grande Bibliothèque de Bruxelles.

 

Coliin Ward

Colin Ward
(lors de la Rencontre anarchiste internationale à Venise en 1984)

Le 14 août 1924, naissance de Colin WARD, à Wanstead (Wessex, Angleterre).
Anarchiste anglais, journaliste et écrivain.
Il découvre l'anarchie à Glasgow en 1942 durant son service militaire, pendant la seconde guerre mondiale. Puis devient un important écrivain et propagandiste libertaire, collaborateur à partir de 1947 du journal "Freedom" et éditeur durant près de dix ans de la revue "Anarchy" (1961-1970). Professeur associé au département de politique sociale de la London School of Economics, il est l'auteur de plus d'une vingtaine d'ouvrages traitant de l'environnement social, de l'architecture et de urbanisme dont "Anarchy in Action" (Freedom Press,1973).
On peut lire en français (traduit par Catherine Barret) : "Freedom to Go, After the Motor Age"(1991), (La liberté de circuler, pour en finir avec le mythe de l'automobile, ACL 1993) et : "Les voleurs d'eau. Les déboires marchands d'un bien commun" (traduit par Jean Manuel Traimond, ACL 2006).
En mars 1996, il participe, à Grenoble, au Colloque international sur le thème de la culture libertaire où il y expose son point de vue sur "La maison anarchiste".
A noter que Colin Ward était l'anarchiste le plus connu d'Angleterre et que son trait de caractère le plus commun était la gentillesse.
Il nous a quitté le 11 février 2010.

"Les idées des gens peuvent changer, mais il est beaucoup plus difficile de changer leurs habitudes. Pourtant, ce sont des millions de décisions individuelles qui ont mené à notre esclavage vis-à-vis de l'automobile."
in La liberté de circuler.

 

 

Le 14 août 1865, naissance de Pietro GORI

 

Le 14 août 1887, naissance d'Anna ESTORGES ( Rirette MAITREJEAN)

 

Le 14 août 1901, naissance de Mercedes COMAPOSADA GUILLEN



 fil yeux

 

Le 14 août 1878, à Benevento (Italie), ouverture, devant la Cour d'assise, du procès des internationalistes (bande du Matese) poursuivis pour l'insurrection armée d'avril 1877 dans les villages du Matese. Les plus connus des prévenus sont Errico Malatesta, Carlo Cafiero et Cesare Ceccarelli. Ils sont inculpés pour "le délit de conspiration dans le but de changer et de détruire la forme de gouvernement, d'inciter les habitants à s'armer contre le pouvoir de l'Etat, de provoquer la guerre civile (...), d'attentat en bande armée, et de complicité dans les délits de : blessures volontaires par arme à feu sur la personne des carabiniers du roi ..." blessures qui ont provoqué la mort d'un carabinier.
La défense des prévenus est assurée par quatre avocats dont un très jeune napolitain de 21 ans Saverio Merlino qui, par une défense passionnée, va arracher l'acquittement de la bande.

 

 

fil chouette 

 



En-tête du premier numéro de "Khleb i Volia"
(Pain et Liberté)

En août 1903, à Genève (Suisse), parution du premier numéro du mensuel anarchiste en langue russe "Khleb i Volia" (Pain et Liberté). Il porte en exergue la célèbre phrase de Bakounine "Le besoin de détruire est aussi un besoin créateur".
Le journal est édité par un groupe de jeunes partisans de Kropotkine dont fait partie le géorgien G. Gogeliia dit K.Orgeiani, sa compagne Lydia et Maria Korn. Il est imprimé par Emile Held. Pierre Kropotkine alors à Londres collaborera activement à ce journal qui passera clandestinement les frontières de la Pologne, de l'Ukraine, et parviendra jusque dans les centres industriels de l'Oural, où il sera accueilli avec enthousiasme par les jeunes révolutionnaires, qui deux ans plus tard (1905) prendront part à la première révolution russe.
Au moins 24 numéros parurent jusqu'en 1905.